«

»

Nov 14

L’accompagnement, un vaste sujet de réflexion

DSC05462 webSujet au combien vaste, l’accompagnement a envahi tous les sujets de la vie sociale, professionnelle, spirituelle, privée mais aussi technologique. Ce mot de la langue française prend racine dans le verbe accompagner (XIIème siècle), du vieux français Compain (compagnon, copain). Il désigne usuellement une idée de mouvement pour aller là ou quelqu’un va. Mais on l’utilise aussi en cuisine, l’on parle alors d’ajouter un ingrédient à un plat, une sauce, un vin, on dit alors « accompagner un mets ». Mon objectif n’est pas ici de faire l’éloge de la cuisine mais de replacer le mot « accompagnement » dans les domaines du conseil, de la formation et du coaching.

Il est souvent difficile d’apporter une réponse claire et précise sur les différentes formes d’accompagnement que l’on peut être amené à réaliser lors d’actions de type conseil, formation ou coaching. On parle alors souvent de « posture » pour décrire l’accompagnement. Pourquoi utiliser un mot pour en définir un autre ? Le Petit Robert nous rappelle que le mot « posture » est d’origine Italienne et décrit une attitude particulière du corps peu confortable.  L’accompagnement d’une personne ou d’un groupe de personne serait-il inconfortable ? Je ne le crois pas. Aussi je préfère revenir au mot « accompagnement » associé au mouvement et d’y associer la notion de « copain ».

L’idée maîtresse est de considérer le mouvement (formationconseilcoaching) comme un déplacement d’un point A vers un point B. Il est alors essentiel de bien décrire la situation initiale et finale . Le « copain » est ici à prendre au second degré comme étant une personne bienveillante (ami) qui marchera à côte de. Ainsi, l’accompagnant peut-il être vu comme un « copain » qui marche à côté de, en l’encourageant à trouver, par lui-même, des solutions pour mener à bien son processus d’actualisation (son objectif).

Alors, me direz-vous comment faire la différence entre un acte de type conseil, formation ou coaching ?

  1.  L’acte est la référence fondamentale du conseil (A.Lhotellier, Tenir conseil). Il est à envisager comme étant une réponse à une situation, un partage dans le mouvement. C’est-à-dire que si l’action se présente, le conseil, s’il est sollicité, est en mesure de proposer (sans contrainte). Il y a alors débat autour de la proposition. On parle alors de tenir conseil.
  2. La formation (andragogie) est un processus qui favorise la réalisation d’un projet en vu d’acquérir un savoir (NA.Tremblay, L’autoformation). Ce projet d’accroissement de connaissances est défini en amont, motivé, sous-pesé et répond à des critères précis. La formation pose comme préalable, tout comme le coaching, un début, une fin et une durée. Dans cette intervalle l’atteinte d’objectif(s) est important. La mesure de la performance est inhérente à la formation et mesurée à l’aide d’indicateurs de résultats au préalable définis.
  3. Le coaching est une réponse à une question qui n’est pas posée (T.Chavel, Coaching de soi). C’est-à-dire que le coach, dans un questionnement qui se veut maïeutique (Socratique), laisse libre le processus d’émergence des faits, des émotions, des croyances, des limites et se borne à faire constater l’écart entre l’état initial et l’état final souhaité. Il agit comme un miroir envers le ou les clients et montre alors le chemin possible pour se rapprocher de l’objectif. Il n’est pas un spécialiste métier, il est en posture basse sur le contenu mais haute sur le processus d’échange.

Si vous souhaitez allez plus loin dans les processus et les interactions de l’Accompagnement (avec un grand A) et ainsi appréhender ce concept plus en détail, je ne saurais trop vous conseiller de lire « L’accompagnement une posture professionnelle spécifique » de Maela Paul au édition L’Harmattan.

Alain Huau

Alain Huau

Expert de la relation clients depuis plus de 15 années
Une grande pratique de la gestion du support client sur l’ensemble de l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique (EMEA)
28 années d’expérience dans l’industrie, les services, le développement logiciel, l’intégration de systèmes, la conduite de projets, …
Diplômé Universitaire Executive Coaching de Dirigeants et de Managers (Université de Cergy Pontoise)
Alain Huau