L’armée US a des problèmes de riches

Print Friendly, PDF & Email

Les américains récoltent ce qu’ils sèment du point de vue de la malbouffe. En effet, les GI’s (l’équivalent de nos parachutistes pour l’armée de terre ou de nos fusiliers marins pour la marine) sont en surpoids. Quinze mille apprentis soldats sont recalés tous les ans par les centres de recrutement des armées. On peut lire sur l’équipe magazine de cette semaine qu’en 2001, 1 soldat américain sur 60 souffrait d’obésité, il y a deux ans c’était 1/13….. La cause ? L’éducation évidemment mais pas que, jugez par vous-mêmes.

Toutes les bases américaines sont équipées de climatiseurs et de fast-food. Quand le GI’s, suréquipé en matériel de pointe, doit se déplacer il prend les transports en commun tels que le Hummer ou bien l’hélicoptère mais en aucun cas il ne se déplace à pied. A contrario de nos Frenchies qui, décennies après décennies, râlent à propos des rations de combat et de la marche à pied.

Pas sûr que celui qui râle se rende bien compte de la chance qu’il a….

Serait-ce la même chose question management ? Est-ce que le suréquipement par les outils, les processus, les organisations, les reportings, les qualifications, ne finirait pas produire des organisations en surpoids pondéral (de management) ? Tout ceci ne conduirait pas à fabriquer des entreprises qui ne sont plus agiles au sens où le marché et les clients l’entendent ?

Je vous laisse juge du progrès et de ses limites dans le cas présent.

Alain Huau

Expert de la relation clients depuis plus de 15 années
Une grande pratique de la gestion du support client sur l’ensemble de l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique (EMEA)
28 années d’expérience dans l’industrie, les services, le développement logiciel, l’intégration de systèmes, la conduite de projets, …
Diplômé Universitaire Executive Coaching de Dirigeants et de Managers (Université de Cergy Pontoise)
Alain Huau